Skip to main content

La trancheuse GD2 Marais de la GEF-TP

Facebook
Twitter
LinkedIn

La GEF-TP est une entreprise de soixante-cinq salariés réunis sous statut SCOP et basée à Parthenay (Deux-Sèvres). Elle réalise différents travaux pour les syndicats d’électricité et ENEDIS en Deux-Sèvres et en Vienne. L’entreprise réalise principalement des travaux de génie civil. En novembre 2021, certaines équipes étaient sur un chantier à proximité de Civray pour installer un nouveau réseau électrique. En fonction : une trancheuse grand déport à roue.

« Ce n’est pas mon entreprise. L’entreprise appartient à tous les associés. Les salariés s’investissent dans l’entreprise. Ils ont l’opportunité de faire remonter leurs remarques. Le conseil d’administration se compose de huit personnes, dont un membre du CSE, issus des différents services de l’entreprise. »

Trancheuse - Ludovic Toulat, PDG de la GEF-TP.
Ludovic Toulat, est le PDG de la GEF-TP depuis septembre 2020.

Une entreprise à taille humaine

Après le rachat de l’entreprise Jouhannet et Fils, l’entreprise se constitue en SAPOD (Société Anonyme à Participation Ouvrière) le 1er février 1990. En 1991, la GEF-TP devient une SCOP sous la volonté de certains salariés à vouloir s’associer. Elle passe d’une quinzaine de salariés à plus d’une soixantaine aujourd’hui.

LePDG, Ludovic Toulat, est en poste depuis septembre 2020. Il a auparavant évolué à différents postes et tient à saluer ses collaborateurs sur lesquels il a pu s’appuyer. Ceux-ci se répartissent en fonction de leurs compétences au sein du bureau d’études indépendant, du service garage, du service travaux, du service administratif ou du service QSE.

Différents domaines d’activités

« Nous réalisons des travaux dans différents domaines : électricité (hautes tensions et basses tensions), éclairage public, gaz et génie civil pour France Telecom », explique Ludovic Toulat. La location de machines avec chauffeur est une particularité de l’entreprise pour des engins comme une enrubanneuse, qui installe une protection autour des câbles, ou encore leurs deux trancheuses, dont la plus récente est équipée d’un bras articulé. Cette spécificité lui permet de faire des tranchées en bordure de routes sans dégrader les revêtements de chaussée.

C’est en partie le développement des parcs éoliens qui a poussé l’entreprise à s’équiper d’une telle machine. En plus d’installer le réseau de câbles entre les postes de distribution (ou postes de livraison) et le poste source, ils installent le réseau privé du parc qui s’étend des éoliennes à leur poste de distribution.

Schéma d'un parc éolien.
Schéma des réseaux d’un parc éolien. Le poste de distribution est aussi appelé poste de livraison.
La trancheuse grand déport en action.

La trancheuse GD2 Marais en quelques mots

La trancheuse à roue grand déport peut réaliser des tranchées, ainsi que la pose mécanisée simultanée pour le déploiement de réseaux (télécoms, réseaux électriques, drainage, eau, assainissement, gaz, etc.) en milieu rural. Elle peut effectuer un tranchage à l’extérieur du gabarit de la machine de 800 mm, avec un report de masse sur la chenille opposée. Pour conduire la machine, une seule personne suffit. Cela nécessite néanmoins un engin à l’avant pour préparer le terrain, un autre intermédiaire pour réalimenter le bac à sable (s’il y a), et deux voire trois machines pour remblayer ce qui a été ouvert dans la journée, de manière à remettre la route et/ou les accotements en état.

Les éoliennes sortiront de terre à l’été 2022. Une autre équipe de la GEF-TP viendra raccorder les câbles entre eux avec des boîtes étanches d’ici quelques semaines.

Plus d’informations sur la GEF-TP : site web et page Facebook, et sur la trancheuse : marais et tescmec.com.

Évaluez notre article

Note moyenne 5 / 5. Nombre de vote : 7

Il n'y a pas encore de vote !