Skip to main content

ERCcOMICS vulgarise les sciences par la BD

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

L'équipe d'ERCcOMICS était présente sur le Festival International de la Bande Dessinée d'Angoulême pour présenter ses BD visant à vulgariser la recherche scientifique d'excellence.

La recherche scientifique européenne a de beaux jours devant elle. Contrairement à la croyance, les cerveaux ne fuient pas tous aux États-Unis. Bien au contraire ! C'est ce que montre ERCcOMICS qui vulgarise la recherche par la BD.

L'équipe d'ERcCOMICS
L'équipe d'ERcCOMICS.

Une bourse pour la recherche

À travers le programme Horizon 2020 l’Union Européenne finance des bourses d’excellence à destination de chercheurs. C’est le cas de Mickaël Gillon, qui a eu l’idée d’aller chercher des planètes au-delà du système solaire en 2016. Autre exemple, Ben Feringa, qui a obtenu le prix Nobel de Chimie. Il a créé la même année des nano-molécules à propulsion destinées à être introduites dans le corps humain pour détruire une cible identifiée.

BD et sciences

Le projet est né en 2015 pour promouvoir les sciences auprès du grand public. Le but était de communiquer autrement sur les sciences. Fiammetta Ghedini, docteur en science cognitive, en est à l'origine. Elle a elle-même travaillé sur ce projet. Flow Machines, qu'elle a créé, mettait en lumière la création musicale à travers un algorithme. Pour cela elle avait collaboré avec Massimo Colella, fondateur de l’agence de communication La Bande Destinée fondée en 2007.

Leur collaboration continue sur le projet ERCcOMICS, pour assortir auteurs BD et des chercheurs bénéficiaires de la prestigieuse bourse ERC (European Research Council). Quand l’art de la science et la science de l’art se rencontrent ça donne 16 bandes dessinées. Elles sont le fruit d’une collaboration entre chercheurs désireux de faire partager leurs recherches et auteurs soucieux de retranscrire au mieux ces travaux scientifiques.