Un été d'enfer !

Les amateurs de mangas, et les autres également, ne resteront pas de marbre devant l’œuvre de Chang Sheng, Oldman.

Oldman est l’œuvre de Chang Sheng, auteur taïwanais. Celui-ci n’est pas inconnu en France. Il a déjà publié deux premières œuvres, Stanle (2004) et X Girl (2005-2007), aux éditions Paquet. L’œuvre se répartie en quatre tomes, dessinés de 2013 à 2015. À sa sortie , elle a bénéficié d’une réputation assez flatteuse au Japon. Elle a  remporté une médaille de bronze aux International Manga Awards en 2013. En France, Oldman est publié par l’éditeur Kotoji. Il offre ainsi une édition plaisante avec une traduction efficace et un papier à la fois souple et assez épais. Loin de révéler toute l’histoire, voici une présentation du tome 1.

Le vieil homme et la belle

L’histoire commence par plonger le lecteur dans un royaume lointain qui n’est pas clairement défini. L’époque, elle, est également dans le floue, même si l’éditeur la situe au XVIIe siècle. Dans les geôles du château royal, un veil homme est enfermé. Il se prénomme Billy Oldman. Fait étrange, il déclare à son geôlier qu’il s’apprête à s’échapper et lui demande donc d’appeler la Reine pour qu’elle assiste à cela. 

Puis, le lecteur le retrouve quelques pages plus tard, de l’autre côté des barreaux, emportant avec lui Rebecca, une femme-tronc, surnommée autrefois la « Déesse de la guerre », qui croupissait dans une cellule, oubliée de tous, les quatre membres coupés. Il décide d’apporter la femme-tronc au Docteur Vincent, une vieille connaissance connue pour être un médecin anatomiste de génie. Ce dernier conçoit pour la jeune femme quatre prothèses aux facultés exceptionnelles.

Une étrange jeune fille

Après ces étranges faits, un an s’écoule et le trio vit désormais des tours de passe-passe médiocres dans un petit théâtre, incognito. Les trois personnages espèrent ainsi échapper à la Reine et préparer leur vengeance envers elle. Mais c’est alors qu’une étrange jeune fille fait son irruption dans l’histoire. Elle se prénomme Neleh et elle affirme les reconnaître. En souhaitant se joindre à eux, elle va précipiter l’histoire malgré elle.

Le premier volume d’Oldman met en place un groupe de personnages hétéroclites et orignaux : un vieux magicien, une femme guerrière aux membres de marionnette, un docteur génial mais au comportement douteux et une jeune fille excentrique autoproclamée prophétesse et petite amie d’Oldman. C’est bien la formation de ce groupe qui fait l’essentiel de ce premier tome, tant l’auteur s’applique à bien faire ressortir chacun d’eux. La suite sera tout aussi loufoque et réserve bien des surprises.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email