Les Bretteurs de la Grand’Goule

Les Bretteurs de la Grand’Goule est une association d’escrime artistique basée à Poitiers.  Les membres se réunissent tous les jeudis soirs à la salle Michel Armand de Poitiers. L’association regroupe une vingtaine de membres tous passionnés d’escrime.  

Guillaume Texier, président de l’association sportive

L’escrime artistique est née de la volonté récente de certains adhérents. Elle regroupe en général un peu plus d’une vingtaine de licenciés. Guillaume Texier explique que « la plupart des gens qui viennent à cette discipline sont très intéressés par jouer aux chevaliers et aux mousquetaires. Ils viennent pour collaborer avec des partenaires« . Le but des participants est de monter une chorégraphie. Cela exige la maîtrise des coups et d’utiliser des armes sans protection. Ainsi tout le travail du maître d’armes est d’enseigner les différentes techniques tout en veillant à la sécurité de chacun.

Émilien, jeune escrimeur talentueux

À tout juste 10 ans, Émilien a déjà de l’expérience en matière d’escrime. En plus de pratiquer l’escrime sportive, il est inscrit à l’escrime artistique. Les armes médiévales lui sont trop lourdes pour l’instant. Il s’exerce ainsi aux armes « Grand siècle ». La période concerne les XVII et XVIIIe siècles. 

En complément de l’escrime sportive, Émilien s’est inscrit à l’escrime artistique

Il est venu à l’escrime artistique sur les conseils de Francis, le maître d’armes. À l’avenir il souhaite participer à des spectacles. D’ailleurs, il a récemment eu l’occasion de le faire durant les journées du patrimoine à Montmorillon, où quatre cents personnes étaient présentes. 

Raphaëlle : l’histoire, c’est sa passion 

Raphaëlle, escrimeuse au Stade Poitevin depuis huit ans, est venue à l’escrime artistique par goût pour le spectacle il y a deux ans. Passionnée d’histoire, son choix s’est porté sur l’épée médiévale car elle adorait également la série Vikings. Elle a entraîné une amie, Alice, avec elle. Ensemble, elles préparent quelques chorégraphies qu’elles espèrent présenter à l’occasion de spectacles comme ceux de Chauvigny ou Château-Larcher.

Répétition d’une chorégraphie par Alice et Raphaëlle

Pour Raphaëlle, venir à l’escrime artistique, c’est un peu un rêve d’enfant car le Moyen-Âge l’a toujours passionnée. Ainsi, durant deux heures, elle peut être un chevalier, un guerrier viking ou une paysanne qui se fait attaquer.

Le club a la chance d’avoir Gaël, qui réalise des vidéos afin de communiquer. Il est possible de retrouver ses vidéos sur la page Facebook et la chaîne YouTube du club.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.