Le Mont Saint-Michel

Le Mont Saint-Michel

Situé dans le département de la Manche, le Mont Saint-Michel entre au  » Patrimoine Mondial  » de l’Unesco en 1979. Aujourd’hui, c’est pas loin de plus 2,5 millions de visiteurs qui empruntent les ruelles de ce site merveilleux par an.

Une construction par étapes.

Le Mont Saint-Michel est un haut lieu spirituel et intellectuel. Au même titre que Rome et Saint-Jacques de Compostelle, les pèlerins de l’Occident médiéval s’y acheminent pendant près de mille ans. Ils empruntent le « chemin de Paradis » pour chercher auprès de l’Archange du jugement, peseur des âmes, l’assurance de l’éternité. C’est l’Archange Michel, « chef des milices célestes », qui commande l’édifice à l’évêque d’Avranches, Aubert. Celui-ci construisit une première église le 16 octobre 709. Ce n’est qu’en 966 que la communauté des bénédictins vint s’établir sur le rocher. L’église préromane sort de terre avant l’an mil. Quant à l’église abbatiale romane, elle voit le jour au XI ème siècle. Elle repose sur un ensemble de cryptes à la pointe du rocher. C’est à la même époque que les premiers bâtiments conventuels sortent de terre, accolés au mur nord de l’église abbatiale. Au XII ème siècle ces bâtiments sont agrandis à l’ouest et au sud.

Au XIII ème siècle, deux bâtiments de trois étages couronnés par le cloître et le réfectoire viennent compléter le site. C’est grâce à la conquête de la Normandie que le roi de France, Philippe-Auguste, a pu faire cette donation. Au XIV ème et XV ème siècle, les événements de la Guerre de Cent Ans obligent le Mont Saint-Michel à se doter d’un ensemble de constructions militaires, afin de résister à un siège de plus de trente ans. En 1421, le chœur roman s’effondre. Un chœur gothique vient le remplacer à la fin du Moyen-Âge.

Des usages variés

Le lieu devient une prison sous la Révolution et l’Empire. D’importants travaux de restauration ont lieu à partir du XIX ème siècle au niveau de l’Abbaye, qui est confiée depuis 1874 au service des monuments historiques. Et depuis 2001, les Frères et les Sœurs des Fraternités Monastiques de Jérusalem élisent domicile sur le site, perpétuant ainsi la vocation première du lieu : la prière et l’accueil.

Les grandes marées

La mer entoure le Mont Saint-Michel. Sa baie vit au rythme des marées. Les grandes marées, événement important pour l’endroit, rassemblent des milliers de visiteurs pour assister au spectacle. En 2018, les dernières de l’année ont eu lieu en septembre. 

DSC04908.JPG

 Le Mont Saint-Michel à la tombée de la nuit un soir d’été

La mer envahit alors la baie, allant jusqu’à recouvrir l’extrémité de la passerelle menant à l’édifice et empêchant toute personne d’entrer et de sortir du Mont Saint-Michel. C’est un merveilleux tableau qui se forme sous nos yeux lors du soleil couchant. Les lumières se reflètent sur l’eau montante.

Pour plus d’informations sur le site : Mont Saint-Michel

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu