Skip to main content

L’Abbaye de Mauléon fait peau neuve

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Le samedi 18 septembre 2021 a eu lieu l'inauguration de l'Abbaye de Mauléon (Deux-Sèvres). Pour le public, c'était l'occasion de découvrir le nouvel office de tourisme, la médiathèque et le musée local.

"En agençant les différentes pièces du musée, nous voulions permettre aux visiteurs de se relier au territoire, au bocage bressuirais, à la nature et aux chemins creux." (Agnès Badiche, scénographe)

Inauguration de l'Abbaye de Mauléon par les élus
L'Abbaye a été inaugurée en présence des officiels en fin de matinée.

Un travail collectif

L'Abbaye de Mauléon a rouvert ses portes à la mi-juillet après dix-huit mois de travaux. Elle accueille un office de tourisme, une médiathèque et un musée. Le projet s'inscrit dans une revitalisation du centre-bourg. Les différents labels soulignent la dynamique du territoire. Le projet n'aurait pas vu le jour sans le soutien important tant au plan humain, logistique et financier, comme le souligne le maire de Mauléon, Pierre-Yves Marolleau.

La mise en scène

"Mon action consiste à mettre en valeur les différents éléments de la collection et à créer une déambulation des visiteurs en suivant un fil rouge, ici le bocage mauléonais", explique Agnès Badiche, la scénographe de l'agence In-Site. Les différentes pièces de la collection du musée ont été récoltées par le B.R.H.A.M. (Bureau de Recherches Historiques Archéologiques du Mauléonais. Elles sont issue de dons des habitants du territoire depuis des années. "Le conservateur définit les thématiques et organise la collection. Moi je définis l'emplacement des objets", précise la scénographe.

Agnès Badiche
Agnès Badiche, de In-Site, est la scénographe du musée.
La salle de "Histoire" du musée
Chaque élément est disposé de manière à respecter la période historique correspondante.

Une hiérarchisation de l'espace

Les différentes salles du musée présentent une couleur distincte. Le bocage est en vert dû, au frêne têtard bien présent sur le territoire ; l'histoire en rouge, relatif au sang aux guerres de Vendée ; les métiers sont en bleu pour faire ressortir les différents de la salle et le religieux est en violet. "Dans ces salles, nous avons utilisé la hauteur, avec des structures murales modifiables, et des pupitres à tiroirs", explique Agnès Badiche.

Depuis l'ouverture à la mi-juillet, l'Abbaye a accueilli les habitants de la région et des touristes. Ils sont 3 000 à avoir franchi les portes du musée, 1 700 les portes de l'office de tourisme et 200 à s'être inscrits à la médiathèque.

Plus d'informations sur le site du musée.