« La Réparette » fédère

« La Réparette » fédère

Damien Cottebrune est le fondateur de l’association La Réparette, créée en avril 2016, et le créateur de l’entreprise « Livermore », qui a vu le jour en septembre 2018 à Cherbourg.

Un projet de longue date

Enfant, avec Aurélien Bouchard, un ami, il avait l’habitude d’aller à la déchetterie. Ils récupéraient des appareils pour regarder ce qu’il y avait à l’intérieur. De fils en aiguille, ils sont montés en compétences et ont pu réparer des appareils. « Mon combat au quotidien est de lutter contre l’obsolescence programmée. Je privilégie la réparation et j’essaie d’améliorer les appareils et de développer un marché d’occasions déprogrammés d’obsolescence programmée », explique-t-il.

Les ateliers de réparation

Tous les mois Damien Cottebrune organise un atelier dans un lieu différent. Il choisit de préférence un lieu atypique tel un bar, un restaurant ou un lieu en plein air. L’idée est ainsi de réparer des appareils tout en créant du lien social. Son association vise à montrer aux personnes comment réparer leurs appareils. Livermore, quant à elle, est un endroit où les gens peuvent déposer un appareil à réparer.

Un thème fédérateur

Pour Damien Cottebrune, « l’obsolescence programmée est un thème qui fédère beaucoup de personnes. En organisant régulièrement des conférences [son] idée est à la fois de dialoguer, de montrer que c’est faisable, que ce n’est pas compliqué, tout en espérant faire naître de futurs projets. » Il est espère faire émergertel un café réparation ou une entreprise réparation sur le territoire car « le tout est de semer la petite graine pour que naissent de tels projets. » 

Pour plus d’infos, c’est ici.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu