Paul Mélotti étudie le pavage par dominos

Paul Mélotti étudie le pavage par dominos

Source de casse-tête pour nombre d’entre nous. Que de sueurs froides n’ont pas eues certain(e)s d’entre nous lorsque le maître nous envoyait au tableau pour savoir en combien de temps se remplirait la baignoire avec un débit de x litres par heure (ça ne vous rappelle pas quelque chose ? rire). Les élèves du collège Louis Merle de Secondigny ont eu toute l’année scolaire 2017/2018 pour réfléchir à la solution. Ils ont travaillé sur les mathématiques, de l’Antiquité à nos jours. Ils ont alors étudié les différentes grandes figures qui ont fait l’histoire des mathématiques et étudié plus en avant les théorèmes mathématiques, d’Euclide à Pythagore en passant par Archimède ou encore Cédric Villani de nos jours.

Le mardi 26 juin 2018 la venue du mathématicien Paul Mélotti de l’université de Paris a permis de conclure le projet pédagogique. Au cours de cet échange, les élèves ont présenté leurs nombreux travaux : vidéos, bandes dessinés et exposés divers. En retour, Paul Mélotti, par des activités pédagogiques et ludiques a présenté ses recherches en initiant une démarche scientifique chez les élèves : l’observation, les tests et la conclusion. Ainsi il a pu faire découvrir son sujet de recherche : le « pavage par domino ». Qu’est-ce donc ? me direz-vous. Laissons le principal intéressé nous parler de son parcours et de son sujet.

Paul Mélotti

Comment êtes-vous devenu mathématicien ?

« Mon goût pour les mathématiques et les sciences en général m’ont amené à vouloir devenir mathématicien. Pour moi, cela permet de comprendre le monde. Mon baccalauréat scientifique en poche, je suis allé en classe préparatoire à Toulouse. Diplômé de l’École Normale Supérieure de Paris, je poursuis actuellement ma thèse sur la mécanique statistique. »

En quoi constitue votre métier ?

« Mon métier consiste à se poser des problèmes difficiles. Il est fini le temps du chercheur isolé qui travaille seul. C’est en travaillant en équipe et en échangeant avec mes collègues du monde entier que je vais pouvoir résoudre une partie du problème. En plus de mes recherches, je donne des cours de mathématiques aux étudiants de Licence à la Sorbonne. »

Sur quoi travaillez-vous ?

« Je travaille sur la mécanique statistique. Elle consiste à décrire l’organisation de grands systèmes comme la répartition d’un gaz dans une pièce. Mon sujet est lié au pavage par dominos. Cette technique a été étudiée par William Thurston dans les années 1990. »

Comment envisagez-vous l’avenir ?

« Le métier d’enseignant chercheur n’offre pas beaucoup de débouchés. En France, il y a une pénurie de professeurs de mathématiques, alors pourquoi ne pas enseigner les mathématiques ?»

Que pensez-vous de cette rencontre ?

« Venir parler de mathématiques à des élèves est une première. C’est un réel plaisir de pouvoir partager ma passion pour cette matière souvent redoutée par les élèves qui n’envisagent pas toujours ce genre de voie professionnelle. »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Fermer le menu