Les plaidoyers des lycéens, la finale

Le Petit Reporteur - Événement - 25 mai 2019 à 01h00

Le samedi 25 mai 2019 avait lieu à partir de 14h30 la finale départementale des plaidoyers des lycéens. C'est la seconde année que la Ligue des Droits de l’Homme l'organise à Saint-Lô. Le concours réunissait dix candidates et candidats plus talentueux les uns que les autres.

Sélectionnés auparavant lors d'un concours local, dix candidates et candidats ont débattu sur un sujet en lien avec un ou plusieurs articles de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme de 1789. Ainsi il y avait Ophélie Leprêtre pour « Girl Power », Annabelle Marie pour « Derrière les barreaux », Jeanne Roux pour « Sans domicile fixe », Flora Gouache pour « La GPA, un droit naturel », Marie Comémale, Olivier Peyre pour « Mon cœur est un champ de bataille », Lisa Désobeaux et Léa Gyurjan pour « Le harcèlement de rue », Zoé Mimant pour « Cent commentaires », Jeanne Besnard pour « L’excision » et Manon Paul pour « Un chromosome en plus, un sourire en plus ».

Les finalistes

Les finalistes

Le concours

Tour à tour, c'est avec conviction, parfois avec le sentiment d'être touchés de près ou de loin par leur sujet, que les dix finalistes ont plaidé pour les droits des femmes, des homosexuels ou des personnes en situation de handicap. Tous les finalistes ont brillamment concouru. Si le jury a eu du mal à les départager, il restait unanime sur un sujet : l'avenir est assuré par les jeunes générations.

"Sans commentaires", un plaidoyer sur le harcèlement

Zoé Mimant "trouvait que le sujet pouvait toucher tout le monde et en classe de Seconde il y avait eu des problèmes de cyber harcèlement au sein de sa classe". Pour étayer son argumentation elle avait recherché des témoignages sur internet et s’était penchée sur le vécu de certains amis.

Zoé Mimant

Zoé Mimant

La deuxième édition de la finale départementale organisée par la Ligue des Droits de l'Homme a été un succès. Les dix candidates et candidats étaient au coude à coude. Le jury a eu beaucoup de mal à les départager. C'est Zoé Mimant qui a été décernée première au concours. Elle a remporte le prix créé par la section "Taille de pierre" du lycée Thomas Pesquet de Coutances.