Les étudiants confinés s'exposent en live

Les étudiants confinés s'exposent en live

Le Petit Reporteur - Évènement - 11 décembre 2020 à 20h30 - Partager sur: Facebook LinkedIn Twitter

En Mars 2020 la France est entrée en confinement face à la progression de la pandémie de coronavirus. Dans les campus de nombreux étudiants se sont trouvés confinés dans leurs chambres d'étudiants. À situation extraordinaire, projet extraordinaire. Le Crous de Poitiers a eu l'idée de recueillir les témoignages de certains étudiants confinés, afin de garder une trace de ce moment particulier que nous étions tous en train de vivre.

"En ouvrant la porte de notre logement, de notre chambre d'étudiant, on ouvre une porte qu'on n'a pas l'habitude d'ouvrir sur des espaces intimes qui nous construisent. C'est comme une sorte de portrait chinois géant." (Un étudiant confiné)

Présentation de Karine Peltier, à la droite de l'animateur Lucien Lagorce

La genèse du projet

"Lorsque le confinement a été décrété, la préoccupation première du Crous de Poitiers était de savoir comment nous allions préserver la santé psychologique de nos étudiants et d'être un soutien pour eux.", explique Karine Peltier, directrice des sites de La Rochelle et Niort pour le Crous de Poitiers. "C'est ainsi qu'a germé l'idée de recueillir le témoignage d'étudiants confinés dans leur logement. Le souhait était de conserver une trace historique intéressante et de pouvoir mettre en lumière le vécu de chaque étudiant en fonction de son vécu, de son environnement et de son ressenti."

Une exposition et un recueil

Pour recueillir les témoignages des étudiants, Karine Peltier a contacté Alexandra Riguet, qui animait des ateliers d'écriture depuis septembre 2019. C'est elle qui a eu l'idée d'étendre le projet aux étudiants de Poitiers. Elle a alors rencontré Jean-François Fort, venu prendre des photos des étudiants. Ensemble, ils ont choisi de restituer leur travail à travers une exposition et un recueil, intitulé Histoires d'étudiants confinés.

De gauche à droite : Karine Peltier, Jean-François Fort, Meriem Benchenni, Alexandra Riguet, Zakariya Boutassoufra et Lucien Lagorce.

Meriem Benchenni témoigne de son ressenti lors du premier confinement

Des témoignages d'étudiants

Lors du live, des étudiants de Poitiers et de La Rochelle ont pu témoigner de leur vécu durant le premier confinement. Ils ont fait part de leur participation au projet d'Alexandre Riguet et Jean-François Fort. Sur le plateau, Meriem Benchenni est revenue sur son action lors du premier confinement. L'étudiante réside à Marie-Curie. Durant le confinement, elle a été l'un des membres actifs d'un mouvement de solidarité. Pour Eshgi Jamalov, interviewé peu avant qu'il ne reparte en cours, c'était un moyen de prendre la parole, pour lui qui d'ordinaire est davantage un écoutant pour les autres.

Le second confinement actuellement en cours n'a pas permis au Crous de Poitiers d'afficher son exposition sur les étudiants confinés. Un live a cependant pu être mis en place. Chacun des participants, direction, photographe, journaliste et étudiants, a pu revenir sur cette expérience, que ce soit en plateau ou à distance.