Jennifer, le calvaire d'une harcelée scolaire

Jennifer, le calvaire d'une harcelée scolaire

Le Petit Reporteur - Portrait - 6 septembre 2020 à 20h30

À partir de la troisième Jennifer a vécu l'enfer. Parce qu'elle a un cheveu sur la langue, ses camarades s'en sont pris à elle.

"Le harcèlement a commencé suite à un changement de collège après un déménagement. Ça a commencé dès le premier jour de mon année de 3ème. Comme j'ai un cheveu sur la langue, mes camarades me l'ont fait remarquer et de là je suis devenue leur souffre-douleur."

Jennifer et son journal

Jennifer et son journal - photo de Guillaume Voisenet

Différents formes de harcèlement

"J'ai subi du harcèlement moral et physique. Au collège, on me poussait, on m'enlevait les chaises... Au lycée, on m'empêchait de passer en scooter et si je prenais le bus, personne ne voulait s'asseoir à côté de moi.", déclare Jennifer.Le harcèlement s'est calmé un peu quand elle est arrivée en première. Elle l'explique par son redoublement.

Des séquelles morales et physiques

En 2012, Jennifer, alors étudiante, fait des malaises à répétition. Elle ira même aux urgences. "J'avais perdu vingts kilos en peu de temps et j'allais très mal." Elle raconte qu'elle est alors restée alitée pas loin d'un an. Elle ne pouvait ni manger ni boire. Elle a traversé une dure épreuve. Elle était nourrie difficilement à la petite cuillère. Elle a dû également réapprendre à marcher afin de reprendre sa vie en main. Cependant, même si elle a fait des formations elle sentait que quelque chose n'allait toujours pas.

Il y a un an, Jennifer a fait un malaise à cause d'une hypertension. Depuis, elle est très faible musculairement. Elle souffre de troubles de panique et elle a encore des peurs à cause du harcèlement. Elle regrette d'avoir perdu énormément d'années à se soigner car les séquelles sont assez importantes. Pour ceux qui souhaitent prendre de ses nouvelles, il est toujours possible de la suivre sur Instagram et sur son site web.