Eshgi Jamalov, récit d'un étudiant confiné

Eshgi Jamalov, récit d'un étudiant confiné

Le Petit Reporteur - Portrait - 11 décembre 2020 à 20h00 - Partager sur : Facebook LinkedIn Twitter

En mars 2020 le président de la République instaurait le confinement face à la progression inquiétante de la pandémie liée à la Covid-19. Dans les campus, beaucoup d'étudiants n'ont pas pu rentrer dans leurs familles en raison d'un éloignement trop important et ont dû passer rester dans leur logements. Ce fut le cas d'Eshgi Jamalov, un étudiant logé dans l'une des résidences du Crous de Poitiers. Pour Le Petit Reporteur, il a accepté de revenir sur cette expérience particulière.

"Le confinement était une sorte de restriction de la liberté. Au début, c'était inhabituel mais quand on prend conscience de la pandémie, on comprend à quoi ça sert. Ainsi en se confinant, on protège les autres et soi-même."

Eshgi Jamalov, dans sa chambre de 15 m² lors du confinement
Crédit photo : Jean-François Fort

S'engager pour supporter

Pendant cette période particulière, Eshgi Jamalov a souhaité mettre en place une distribution alimentaire à destination des étudiants confinés. Le projet, en partenariat avec le Crous et la Banque alimentaire, lui a permis de se sentir utile et de mieux supporter cet enfermement.

Témoigner pour s'exprimer

Durant le confinement Jean-François Fort, photographe, et Alexandra Riguet Laine, réalisatrice de documentaires et journaliste, sont venus interviewer les étudiants confinés. Ils avaient pour projet de prendre des photos tout en recueillant des témoignages, afin de réaliser une exposition. Ils ont ainsi demandé à Eshgi Jamalov, s'il voulait participer au projet du fait de son engagement au Crous. C'est avec enthousiasme que l'étudiant a accepté la proposition. Pour lui "témoigner était une manière de parler de [s]on ressenti mais également de [s]es différents engagements comme la lecture aux personnes âgées".

Crise sanitaire et nouveau confinement oblige, l'exposition n'a pas pu avoir lieu. Le Crous de Poitiers a cependant souhaité remercier les étudiants à sa manière, en orgnisant l'enregistrement d'un live le jeudi 10 décembre 2020 l'après-midi. Le but était de montrer l'exposition et de présenter quelques-uns des trente-huit étudiants qui ont participé au projet. C'était aussi l'occasion pour Jean-François Fort et Alexandra Riguet de présenter le livre qu'ils ont écrit à partir des photos et des témoignages recueillis.