Trois éoliennes d'Enercon s'installent dans le Nord Deux-Sèvres

Enercon installe trois éoliennes dans le Nord des Deux-Sèvres

Le Petit Reporteur - Découverte - 19 octobre 2020 à 11h30 - Partager sur : Facebook LinkedIn Twitter

La société Enercon conçoit, fabrique et met en place des éoliennes. Après seize ans d'instruction et de conception, le parc éolien des Galvestes dans le nord des Deux-Sèvres sort de terre. C'est la pose du hub et de ses pales qui reste un moment important et délicat lors de la construction de chacune des éoliennes.

À l'origine le parc éolien des Galvestes d'une superficie de deux hectares devait accueillir sept éoliennes de 90 mètres. Ce sont finalement trois éoliennes de 150 mètres qui sortent de terre, le plafond aérien ayant été revu à la hausse. L'exploitant 3D Énergies a choisi le modèle E-92, conçu, fabriqué et installé par Enercon. La société est reconnue dans son domaine depuis plus de trente ans.

eolienne-mat

Les différents éléments de l'éolienne sont stockés près du mât en construction

La construction des éoliennes

"Pour installer une éolienne, il faut d'abord couler un socle en béton sur lequel viendra reposer l'ensemble. Les différents éléments en béton viennent ensuite constituer le mât. Certains sont d'ailleurs en deux parties en raison de leur trop grande largeur. Une partie métallique termine le mât, ce qui le porte à un poids de 880 tonnes. L'éolienne, constituée alors de ses différents éléments, vient coiffer le mât et porte l'ensemble à un poids d'environ 1150 tonnes. À noter que pour réduire le bruit de traînée des pales, les ingénieurs d'Enercon les ont équipées de serrations, une sorte de peignes.", explique le chef de chantier.

Une machine essentielle : la grue

Pour le levage du hub et de ses pales, Enercon a fait appel à la société de levage Dufour. Celle-ci a déployé une Terex Demag SL 3800, une grue treillis sur chenilles, d'une capacité de levage de 650 tonnes et équipée d'une flèche principale de 108 mètres terminée par une partie de 12 mètres inclinable à des angles différents : 15°, 20° ou 30° selon les besoins. À son bord, le conducteur "peu[t] compter sur un écran qui [l]'informe du vent ou encore de l'inclinaison de la flèche. Un autre écran [lui] permet de sélectionner les différentes commandes pour actionner la machine. La machine est également équipée de caméras, afin [qu'il] puisse avoir une vision sur l'environnement extérieur."

sl-3800-terex-demag

Les chenilles d'une largeur de 1,5 mètres assurent une importante stabilité à la SL 3800

Retour en images de l'assemblage final de l'éolienne

Le levage des pièces de l'éolienne

Une éolienne est composée de différentes pièces montées tour à tour. D'abord la nacelle, puis la génératrice et enfin les pales et le rotor. Petite particularité chez Enercon, il arrive que le hub et ses pales soient levés d'une seule pièce. La manœuvre étant assez impressionnante, de nombreux paramètres entrent en ligne de compte, comme la force du vent. Mais le travail de la grue ne serait rien sans celui des monteurs-levageurs, qui préparent les pièces à lever et participent aux différents levages.

Les différentes parties de l'éolienne sont fabriquées en France pour le mât, en Allemagne ou au Portugal pour une pâle et le générateur. Pour chacune des éoliennes la pose du hub et de ses pales reste une opération délicate car le levage doit s'effectuer dans des conditions optimales.

Fort d'une trentaine d'années d'expérience Enercon conçoit, fabrique et installe des éoliennes en France. Après seize ans de conception et d'instruction, trois éoliennes sortent peu à peu de terre sur le parc des Galvestes au sud de Bressuire (Deux-Sèvres). Le chantier, hors normes, aura nécessité une logistique importante et mobilisé de nombreux hommes. D'ici la fin de l'année 2020, le parc, exploité par 3D Énergies, produira ses premiers kilowatts.