Bärenherz accompagne les enfants en fin de vie

Bärenherz accompagne les enfants en fin de vie

Le Petit Reporteur - Découverte - 16 avril 2021 à 14h15 - Partager sur : Facebook LinkedIn Twitter

La Fondation Bärenherz promeut et soutient des projets et des installations pour les enfants en phase terminale. En avril 2002 elle ouvre son premier hospice pour enfants en Allemagne. Depuis cette date, la fondation n'a eu de cesse de venir en aide aux enfants en fin de vie et à leurs familles pour les accompagner au mieux.

Un appartement familial - Crédit photo : Bärenherz

Un accompagnement de qualité

L'admission à l'hospice peut se faire si l'enfant est diagnostiqué avec une maladie mortelle. Les parents sont accueillis par des conseillers qui identifient les besoins individuels avec eux. Les conditions remplies, un premier entretien a lieu. Les parents rencontrent alors des infirmiers et des assistants de services sociaux. Ils ont aussi la possibilité de visiter les lieux, de manière à mieux appréhender leur futur séjour.

Un service ambulatoire

Depuis 2009 Bärenherz possède aussi un service ambulatoire, afin d'accompagner dans un rayon de cinquante kilomètres des familles ayant un enfant gravement malade ou en phase terminale. Le but est de permettre aux enfants de rester dans leur environnement familier. L'équipe propose de nombreux services aux enfants et à leurs familles. Ils bénéficient d'une aide pratique pour faire face à la vie quotidienne, d'une assistance pour les questions d'organisation, d'une assistance et d'un soutien psychosocial ou encore d'une possibilité d'entrer en relation avec d'autres familles.

Une chambre familiale - Crédit photo : Bärenherz

klausdibaer - Crédit photo : @klausdibaer

Un appel aux dons

La fondation Bärenherz fonctionne principalement grâce à des dons. Klaus-Dieter Bär est un supporter particulier. À 5 ans, ce jeune ourson, qui vit près de Frankfurt en Allemagne, a lancé un appel aux dons sur son compte Instagram. Ce gourmand de miel et de saumon a eu l'idée de lancer sa campagne de dons il y a quelques semaines. "L'idée est de récolter un euro par followers", explique-t-il.

Depuis janvier 2020, le centre de médecine pédiatrique et de l'adolescence du centre médical universitaire de Mayence collabore avec Bärenherz pour le suivi médical social.